STREAMING REPLAY FR " Visionnez / Télécharger immédiatement les vidéos avec le lecteur de votre choix sur MustWeb"

Tour d'Italie 2013 en direct

La 96e édition du Tour d'Italie se déroule du 4 au 26 mai 2013. Pour la première fois depuis 1963, le Giro s'élance de Naples. L’arrivée se tient à Brescia après 21 étapes.

Date 4 – 26 mai 2013
Étapes 21
Distance 3 405,3 km
Pays visités Italie et France
Lieu de départ Naples
Lieu d’arrivée Brescia
Partants 207

Parcours 
Giro2013.jpgLe Tour d’Italie 2013 démarre avec une étape de plaine disputée autour de Naples, puis un contre-la-montre par équipes de 17,4 km est disputé au deuxième jour de course. S'ensuivent deux étapes difficiles : la 3e étape, longue de 212 km, emprunte le Sella di Cantona puis une longue descente vers l'arrivée ; le final de la 4e étape est marqué par le Croce Ferrata, une ascension de 12,75 km à 5,5 %, suivi des 6,7 derniers kilomètres en faux plats descendants. 
L'arrivée du lendemain se fait après une bosse non-répertoriée, avant une étape de plaine. La 7e étape est vallonnée, avec notamment quatre ascensions répertoriées dans les 50 derniers kilomètres. Vient ensuite un contre-la-montre de 55,5 km puis une étape de moyenne montagne, avec à 10 km de l'arrivée à Florence le sommet de la côte de Fiesole, au programme des prochains mondiaux. Après le premier jour de repos, les coureurs font face à la première étape de montagne de ce Giro, avec l'enchaînement du Passo Cannon di Lanza et du Malghe del Montasio, en haut duquel est jugée l'arrivée. Le lendemain, une nouvelle étape difficile est programmée, avec la très longue ascension du Siella Ciampigotto assez loin de l'arrivée, qui est placée en haut d'une ascension. 
La journée suivante a lieu une étape de plaine, puis une étape plutôt vallonnée dans le final. 
 La 14e étape est courte (156 km) mais comprend la très longue montée vers Sestrières et l'ascension finale du Jafferau. La 15e étape est marquée par le col du Mont-Cenis, le col du Télégraphe et l'arrivée à Valloire en haut du col du Galibier. Après le deuxième jour de repos, la course repart en Italie, via le col du Mont-Cenis. Le final de l'étape emprunte la montée vers Andrate à une quinzaine de kilomètres de la ligne. La difficulté de l'étape réside en outre dans sa longueur, 237 km. La 17e étape est plate, puis les coureurs prennent part à un contre-la-montre en côte vers Polsa. Sont ensuite programmées les deux étapes les plus dures de la course. La 19e étape ne fait que 138 km, mais les coureurs escaladent le Passo Gavia, le Stelvio (Cima Coppi) et la montée finale vers Val Martello. La 20e étape comprend cinq cols, dont le Passo Giau et l'arrivée au sommet des Tre Cime di Lavaredo. L'épreuve se conclue par une étape de plaine. Pour les coureurs, ce Tour d'Italie propose « vraiment un parcours pour des coureurs complets », « un Giro équilibré », « un Giro très difficile, en particulier lors de la dernière semaine » et une dernière semaine « terrifiante, particulièrement les 19e et 20e étapes ». De son côté, Mark Cavendish dénombre 5 à 7 étapes pour sprinteurs, ce qui « est une bonne chose » pour lui, et est satisfait de voir que la dernière étape n'est pas un contre-la-montre mais une étape de plaine.

Mise à jour quotidienne - Retrouvez les épisodes en VF/VOSTFR sur votre PC ou IPAD




24/7 Mise à jour quotidienne : des milliers de programmes Fr © Must Web